Espace Trévisse

Espace Trévisse

Accueil

 

Fn9a3070 copie

Critique d’art, Christian Schmitt, 71 ans, marié et père de trois enfants, domicilié à Metz, a très tôt baigné dans le domaine de l’art.

En effet, son frère aîné Jean-Louis était un peintre de talent sous le pseudonyme de « Trévisse » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Tr%C3%A9visse ) et c’est donc  tout naturellement lui,  son frère cadet, qui  l’assistait lors de   ses premières expositions, rédigeant  à l’occasion des articles   sur son travail à destination de  la presse et du public.

Par la suite,  même s’il était  engagé dans une  carrière professionnelle  bien différente du monde artistique, puisqu'il occupa notamment  les fonctions d’inspecteur de   l’administration des finances publiques, Christian Schmitt avait su  toutefois  préserver  une proximité avec son frère et avec le milieu de la peinture.

Ainsi lorsque  J.L. Trévisse décèda prématurément en 1998,  Christian  allait   continuer à perpétuer sa mémoire en gérant lui-même un site dédié à ses oeuvres  mais également  à celles d’autres artistes. 

En 2008, il allait  consacrer à son frère, son  premier livre en collaboration avec le journal d’art « Artension ».

Couverture livre tre visse

http://espacetrevisse.e-monsite.com/medias/files/80591654bon-de-commande-pdf.pdf

Par ailleurs, grâce à  son site « Espace Trévisse » (www.espacetrevisse.com), des galeries d’art  et des peintres vont ensuite régulièrement le solliciter en tant que critique par   des  articles  afin de soutenir et de  promouvoir leur travail.

A ce titre, dans les années 2010, il deviendra  la plume   de la galerie parisienne Moretti&Moretti* située dans le IV° arrondissement, non loin de la place des Vosges . (* Hélas cette belle galerie n'exite plus depuis la dispartition des frères Moretti, Jean-Pierre  (voir photo ci-dessous)  en 2015 et Patrick, tout récemment en 2021)

310180 2510963981558 419150003 n

Grâce à cette galerie, il tissera des liens importants avec le milieu du  street-art parisien notamment.

Parallèlement, il collabore régulièrement   en tant que chroniqueur culturel à la Revue en ligne Le Nouveau Cénacle (http://lenouveaucenacle.fr/author/christianschmitt). A son actif,  on  dénombre déjà à ce jour   plus 100 articles .

Par ailleurs résidant en Lorraine,  il n’oublie pas non plus la ville de Metz ainsi que sa région, et à ce titre il a  souvent manifesté  sa volonté de mettre en valeur certaines créations locales  dignes d’intérêt. Ce fut le cas en 2012, lorsqu’il écrivit son deuxième  livre sur les vitraux  réalisés par Jean Cocteau en l’église Saint-Maximin de Metz. 

Avec un titre prometteur, reprenant une citation  de Cocteau lui-même : "Je décalque l'invisible !"

flyer-cocteau.jpg

Sur le site de mon éditeur: http://editions-des-paraiges.eu/magasin/page61.html

La vidéo pour la visite des vitraux de Jean Cocteau: 

https://youtu.be/mZ4B3zwAbyI

L’aventure sur le patrimoine local  n’en resta pas là, puisqu’après les vitraux de Cocteau, Christian Schmitt fut invité par la même Maison d’édition  à poursuivre son travail de décryptage des vitraux contemporains et notamment  ceux de la cathédrale Saint-Etienne de Metz.

D’où la publication en 2014 de l’ouvrage sur les vitraux de Jacques Villon( http://editions-des-paraiges.eu/magasin/page45.html), en 2016 sur ceux de Roger Bissière ( http://www.editions-des-paraiges.eu/magasin/page8.html)  et enfin  tout récemment en 2021 sur ceux de Marc Chagall. 

Sur la chaîne youtube Espace Trévisse, il réalise différentes vidéos  dont la dernière concerne le peintre Vincent VAN GOGH : https://www.youtube.com/watch?v=ImE9k2nntCI&t=23s

Son dernier article pour la Revue Le Nouveau Cénacle :  Pierre Soulages, du noir à la lumière: les vitraux de Conques:  Le Nouveau Cénacle

Image

La couverture du  livre sur les vitraux de Chagall en la cathédrale de Metz (son 5° ouvrage )

Chagall copie

Vous pouvez acheter le livre sur les vitraux de Marc Chagall directement sur le site de l'éditeur: http://www.editions-des-paraiges.eu/magasin/page1.html

 

NEWS1.... Christian Schmitt vient tout récemment   de terminer l'histoire de sa famille , les Schmid verriers, "Les ombrageux hercyniens",  . C'est un  récit de 210 pages  parfois  romancé, mais qui repose le plus souvent sur des faits historiques et généalogiques avérés.

La branche Lorraine/ Moselle ( la 3° branche) concerne notamment les verriers Schmid de Forêt-Noire qui ont dirigé la Verrerie "Sophie" actuellement Stiring-Wendel en 1759. L'histoire de ces valeureux, courageux et inventifs hommes du feu qui ont créé une vraie communauté de vie dans cette zone inhabitée du Wardnt. Hommes du feu avant l'arrivée d'un autre homme du feu que fut  Charles De Wendel, maître de forges, qui construisit en 1846 sur le hameau voisin de Stiring 4 Hauts fourneaux. Mais Martin Schmid, le dernier maître verrier étant parti avant la Révolution française , la verrerie ne lui subsista pas longtemps et par conséquent on oublia ce premier homme du feu ! "L'histoire est parfois tragique " disait Raymond Aron.

Le livre est disponible en ligne  sur :Amazon

Flyer8

Vous pouvez visiter aussi le  site sur Les Schmid verriers

NEWS 2 le dernier livre (le 7° !) intitulé "Mon ami Jean" vient d'être publié par les éditions Jalon. Il raconte la rencontre la plus improbable entre Jean Cocteau et Edouard Dermit, un jeune mineur de fond de Bouligny (Meuse). Leur histoire commune durera jusqu'à la mort du poète et elle conduira à la réalisation de son  dernier grand chef-d'oeuvre : les vitraux de l'église Saint-Maximin de Metz.

Affichette 1Le livre est disponible en ligne sur: Amazon

Enfin Christian Schmitt effectue régulièrement des visites commentées des vitraux contemporains sur Metz (les vitraux contemporains  de la cathédrale et ceux de Jean Cocteau en l'église Saint-Maximin), le calendrier des visites peut être consulté sur les deux sites Airbnb ci-dessous:

visite des vitraux contemporains de la cathédrale de Metz

visite des vitraux de Jean Cocteau en l'église Saint-Maximin de Metz

https://twitter.com/espacetrevisse